Les différents types de peinture routière et leur utilisation

peinture routière

La peinture routière est utilisée pour différents marquages au sol propice à la bonne utilisation de la route par les conducteurs et les autres utilisateurs. La peinture routière est tout le temps exposée aux intempéries, aux chocs, aux roulements, mais aussi aux écarts de température. D’où l’intérêt de choisir le meilleur type de peinture routière à appliquer. Découvrez dans les lignes qui suivent ces différents types avec leurs utilisations respectifs.

Les peintures en aérosols pour les zones difficiles d’accès

La peinture routière en aérosol est un type de peinture qui peut être fabriqué à partir de résine, de résine époxy ou encore de solvant. À l’aide de ces composants, elle fait partie des peintures routières qui présentent une très longue tenue, mais aussi une forte adhérence. Ce type de peinture routière est essentiellement utilisé pour le marquage au sol des zones relativement difficiles à accéder. En principe, les aérosols sont des types de peintures très pratiques vu qu’ils sont utilisés par les traceurs de lignes. De ce fait, vous obtenez un marquage au sol très net. De plus, il s’agit d’un type de peinture routière qui sèche rapidement. En effet, son temps de séchage varie entre 30 à 60 minutes au toucher. Et pour la circulation, elle est opérationnelle entre une heure à 24 heures. Pour avoir plus d’informations sur ce type de peinture routière et pour d’autres produits de marquage au sol, cliquez ici.

Les peintures en sceau pour les grandes surfaces

Pour recouvrir les grandes surfaces, les peintures en sceau sont généralement les plus adaptées. Sur le marché, vous pouvez trouver différents formats et compositions de peintures en sceau. D’abord, on retrouve les peintures à enduit froid qui est appliqué à la spatule et qui sèche en 15 minutes. Cette peinture routière convient au marquage urbain au trafic très intense. Les peintures antidérapantes conviennent au béton et peuvent être appliquées aux sols humides. Elles apportent une bonne accroche et une couverture conséquente. Pour les zones à trafic faible, les peintures mono composantes sont plus adaptées. Les peintures routières blanches ou de couleur à base de solvant sont très raides à sécher. En 15 minutes, les routes sont praticables. Et pour le traçage des lignes, il vaut mieux opter pour les résines époxy ou encore les peintures bi-composants Epoxyline. En pratique, ce type de peinture est très fameux pour les zones à fort trafic.

Les peintures à l’eau pour les routes peu fréquentées

Les peintures à l’eau ne comportent aucune substance organique volatile. En effet, le solvant qui doit composer la peinture est ici remplacé par de l’eau. De ce fait, elle reste une alternative très écologique. Bien qu’elles soient très sensibles à la température et qu’elles présentent de faibles arguments de durabilité comparée aux autres types de peintures routières, la peinture routière à l’eau est facile et rapide à appliquer. Elles restent dans ce sens des solutions idéales pour les routes avec peu de trafic. De ce fait, ce type de peinture routière est rarement utilisé.

Les peintures à solvants pour des sols soumis à des fortes pressions

Sinon, si vous cherchez un type de peinture idéal pour supporter de fortes pressions, vous pouvez vous tourner vers les peintures solvantées en tant que produits de marquage de vos sols. Il s’agit d’une peinture qui renferme des composés organiques volatils qu’il convient de manier avec minutie pour éviter tout danger lié à l’étouffement. Le premier type de peinture à solvants se nomme les peintures 2 ou 3 composants. Outre une excellente résistance mécanique, ce type de peinture routière propose aussi une tenue de grande durée. De plus, elle peut être appliquée sur le sol très rapidement et réclame jusqu’à 48 heures pour sécher complètement. Appliqués via un appareil de pulvérisation ou bien directement au rouleau, la peinture à solvants 2 ou 3 composants exigent l’application d’un ruban de masquage pour obtenir des lignes bien nettes et précises.

En raison de leurs fortes résistances, ces produits sont très adoptés dans les voies de circulation, dans les garages ou encore dans les entrepôts et les parkings. En effet, elles sont aussi très endurantes sur des sols soumis à de fortes pressions ou qui subissent des passages intensifs de véhicules. Sinon, le deuxième type de peinture à solvant est connu sous le nom de peinture monocomposant. Généralement, ce genre de peinture routière est à conseiller pour le marquage au sol des voies de circulation où les véhicules ne passent pas très souvent. Ce type de peinture présente une tenue de courte et de moyenne durée. Vous pouvez appliquer la peinture à solvant monocomposant au rouleau ou bien via une machine à pulvérisation. Pour pouvoir pratiquer la route à nouveau, il faut attendre 24 heures environ. Et enfin, il convient de préciser que ce type de peinture routière peut être décliné en plusieurs coloris. Mais c’est plutôt la couleur blanche pour extérieur qui est la plus utilisée par la grande majorité.

Envoyer ses colis au meilleur prix
Quelle voiture pour les petits budgets ?

Plan du site