Quelles sont les aides de l’Etat pour financer l’achat d’une voiture ?

Que ce soit pour le travail ou les vacances, la mobilité est désormais un élément incontournable de la vie quotidienne. Représentant un investissement assez conséquent, l’achat d’un véhicule est tout de même le moyen le plus courant et fiable pour beaucoup. L’Etat a donc mis en place des dispositifs facilitateurs et écologiques permettant à chacun d’acquérir un véhicule de manière réfléchie.

Bonus écologique : une contribution responsable

Visant une année 2040 avec zéro vente de véhicules diesel ou essence, la France facilite aujourd’hui l’acquisition de véhicules neufs et propres via l’accès au bonus écologique. Ce dispositif anti-polluant fait partie des aides de l’Etat pour financer l’achat d’une voiture. Il octroie une aide à la mobilité allant jusqu’à 6000€ pour un achat de véhicules électriques. Un leasing excédant deux années d’une voiture électrique émettant moins de 20 g CO²/km (ou à prolongateur d’autonomie) est également possible. Pour l’achat ou la location longue durée d’une voiture hybride rechargeable, le bonus écologique peut atteindre 1000€ en sachant que ce type de véhicule émet moins de 60g CO²/km. En cas de besoin, le concessionnaire automobile peut avancer le bonus écologique au moment de l’achat du véhicule neuf et non polluant.

Prime à la casse : un appui conséquent et incitatif

Pour inciter les Français à remplacer leurs véhicules diesel vétustes, le gouvernement a pris cette mesure anti-pollution et les encourage à acquérir des voitures plus respectueuses de l’environnement. D’où l’appellation : prime à la conversion. Le montant accordé concerne aussi l’acquisition de véhicules d’occasion si, avant le dispositif Hulot 2018, il ne considérait que les véhicules neufs. Il varie en fonction du type de véhicule écologique neuf acheté à savoir : une aide de 4000€ pour l’acquisition d’une voiture électrique et une prime de 2500€ pour celle d’une hybride rechargeable émettant moins de 60g/km de gaz carbonique. Pour une voiture d’occasion, la prime à la conversion atteint les 1000 à 2000€ si l’acheteur est non imposable. A noter que le cumul des deux aides est possible et peut s’élever à 10.000€ à condition, bien sûr, de mettre au rebut l’ancien véhicule et, pour l’option véhicule d’occasion, d’en acheter un avec une vignette Crit’Air 0,1 ou 2.

D’autres aides à la mobilité intéressantes

D’autres aides à la mobilité sont également octroyées pour faciliter le quotidien des Français. Pour les personnes au chômage ou au RSA, la Caisse d’Allocation Familiale offre un prêt préventif permettant un investissement, certes moindre,  mais améliorant leurs conditions de mobilité. Les candidats à cette aide doivent cependant prouver leurs difficultés financières, avoir un faible quotient familial et au moins un enfant. La CAF peut aussi accorder un prêt d’honneur atteignant 1250€ pour soutenir les demandes de petits prêts souvent ignorées par les banques classiques. Par le microcrédit personnel, Pôle Emploi rend également accessible les achats auto urgents pour la mobilité au travail. Ce dispositif exige un justificatif de projet d’insertion professionnelle, mais peut octroyer une aide de 5000€.

Quelle voiture pour les petits budgets ?
A qui faire appel pour emprunter de l’argent pour acheter une voiture ?